BENELUX AFRO CENTER Et la Gestion Durable des DEEE en VILLE-PROVINCE DE KINSHASA

                                         

                                                                                JANVIER-FEVRIER 2015/Dr PHASI Ndudi

Sous la conduite de l'ONG belge Close The Gap et de WorldLoop, partenaires de Benelux Afro Center, une vingtaine d'industriels belges ont débarqué à Kinshasa le 14 novembre 2014 au soir afin de visiter les projets qu'ils financent au niveau de Kinshasa en RDC.


Dans leur programme des visites, deux journées entières étaient consacrées à la visite des projets et les partenaires locaux du projet DEEE de BAC, notamment :


La visite de l’atelier de recyclage des Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques « DEEE »  de BAC Asbl logé au Centre de Formation Professionnel de Bandalungwa  financé par une Fondation Belge représentée par un des membres de la Délégation Belge ;

La visite, d’un grand marché de Kinshasa dans la Commune de Kasa-Vubu, des réparateurs informels de rue de ces DEEE que le projet BAC est appelé à fidéliser en tant que réseau de collecte de ces déchets, tout en les formant sur les normes indiqués  pour le traitement de ce types des déchets afin de les protéger contre les nuisances de ces produits toxiques.

La rencontre de la délégation avec le Ministre de l'Environnement, Conservation de la Nature et Tourisme du Gouvernement Central, pour son appui à l'activité de collecte et gestion des DEEE lancée par BAC, et dont il a rassuré d'un soutien sans faille. Les experts belges de la délégation ont eu l'occasion d'expliquer les particularités de cette activité et l'importance de réaliser un travail qui réponde aux normes internationales, et leur disponibilité à accompagner la réalisation de ce défi. Le Ministre a salué cette offre, et s'engage à son tour à impliquer davantage le Gouvernement Congolais qu'il représente.

Convention de partenariat pour la gestion des déchets d’équipements électriques et électroniques


Ces divers ateliers et visites ont abouti à la signature d’une Convention de partenariat pour la gestion des déchets d’équipements électriques et électroniques entre le Ministre de l’Environnement, Conservation de la Nature et Tourisme et BAC, asbl.


Le pourquoi de cette Convention ?


Certaines études ont montré qu’en RDC,  il y a un flux important de matériels électriques et électroniques, avec environ 26.100 tonnes/an des EEE qui génèrent 16.050 tonnes des DEEE par an.


Un travail de ce genre ne peut réussir sans l'implication du Gouvernement Congolais qui doit soutenir les actions à initier pour réduire les nuisances dans ce secteur.


Ces outils constituent le point de départ d’une problématique au plan sécuritaire dans la mesure où une gestion inappropriée et inadaptée de leur fin de vie peut représenter une source de graves dangers pour l’environnement et la santé humaine.


En RD Congo, la faiblesse de la politique nationale de gestion écologique durable des appareils et outils électriques et électroniques, pourtant recyclables, aboutissent à d’importants risques environnementaux et sanitaires, étant donné que les matières composantes de ces appareils et outils sont de nature très toxique.


Cette Convention unira le ministère de l’Environnement, Conservation de la Nature et Tourisme de la RDC, d’une part et Benelux Afro Center, association sans but lucratif (Belgique), représenté par son président Docteur Phasi Ndudi, dénommé BAC asbl, d’autre part, dans un partenariat responsable visant à promouvoir le développement d’une filière de gestion des déchets des équipements électriques et électroniques (DEEE) en RDC.


Elle permet entre autre pour le Ministère d’assurer la traçabilité des mouvements des déchets des équipements électriques et électroniques (DEEE) et de délivrer, le cas échéant et conformément à la Convention de Bâle sur les mouvements transfrontaliers des déchets dangereux, tout document relatif à l’exportation de tels déchets.


En conséquence, BAC asbl, entend contribuer à la préservation de l’environnement et de la santé humaine ainsi qu’à la création d’emplois et que le ministre compte capitaliser l’expertise de BAC asbl pour promouvoir une politique de gestion écologiquement durable des déchets des équipements électriques et électroniques.


De son côté, BAC s’engage à proposer, dans le respect de la politique nationale d’assainissement des mesures adéquates d’atténuation des gaz à effet de serre, tout en participant au développement durable du pays. Pourvoir la collecte des déchets des équipements électriques et électroniques (DEEE) auprès des particuliers, des collectivités locales, des distributeurs et opérateurs de télécommunication, entreprise et structures étatiques, etc. mais aussi assurer l’expédition vers la Belgique pour un traitement approprié les substances dangereuses et/ou toxiques extraites des déchets concernés.


Concernant le financement de la filière de gestion des DEEE, l’étude de faisabilité fut financée par la Fondation Gillès et World Loop, par le biais de BAC asbl.


Outre les recettes provenant de l’exportation de certains déchets, BAC, asbl s’engage à mobiliser des fonds additionnels au niveau tant national qu’international, en particulier auprès des industriels et des distributeurs des équipements électriques et électroniques (DEEE) de la RD Congo.


« Le Ministère » s’engage à accompagner les efforts de « BAC, asbl » dans la mobilisation des fonds.


Le projet a ainsi démarré dans la Ville Province de Kinshasa en phase pilote sous l’impulsion du Ministre de l’Environnement du Gouvernement Central. Par contre. Les Gouvernements provinciaux devront rapidement être impliqués à fonds dans ce projet, et les premières négociations avec le Gouvernement Provincial de Kinshasa représenté par le Secrétaire du Gouvernement et par la Ministre provinciale de l’Environnement  ont démarré durant ce mois de janvier 2015. La Province du Bas Congo est planifiée pour le mois d’avril 2015.


Galerie


Visite de travail Hôtel du Gouvernement Kinshasa